Fontenay Haidong Gumdo
Fontenay Haidong Gumdo

Interview au sein du Myeong Deok Dojang : Romain

Bonjour, je m'appelle Romain, j'ai 39 ans et j'ai commencé à pratiquer le Haidong Gumdo en septembre 2012.


Comment as-tu découvert le Haidong Gumdo et qu'est-ce qui t'a plu au départ ?
Une blessure liée à mon métier m'a fait prendre conscience du besoin d'assouplir et de prendre soin de mon corps. Je ne voulais pas me diriger vers un sport de combat mais plutôt une discipline traditionnelle où la compétition était absente. J'ai regardé simplement le guide des sports de Fontenay, je me suis arrêté sur le Haidong Gumdo grâce au petit descriptif ; maniement du sabre, travaille sur la respiration, équilibrage du corps, travaille avec plusieurs partenaires, etc. Je me suis dit que c'était exactement ce je que voulais. Je suis allé au forum des associations pour voir la démonstration mais malheureusement je suis arrivé trop tard. Alors je me suis dirigé vers le stand où j'ai vu Aurélie qui a su me convaincre de venir essayer.
Le vendredi soir, premier cours, rien compris au premier abord, puis les choses se dénouent d'elles-mêmes les jours suivants le temps que le corps accepte les changements, ça y est, la curiosité est au rendez-vous, j'attends impatient la fin de la semaine pour aller plus loin. Ce qui m'a surtout plus et fait du bien au départ ce sont les postures, en fait, très naturelles pour se déplacer en fluidité, et, les compressions qui étirent le corps et accentuent l'influx nerveux. Le sabre en bois est difficile à appréhender puisque lourd et les bras en pâtissent au début jusqu'à ce qu'à bout de force la détente prenne le relais et là par moment le sabre ne s'arrête plus, une impression que ça fonctionne, le bonheur quoi ! Pour finir sur cette première partie et qui prend une grande place dans cette pratique c'est l'esprit d'équipe quasiment familial entre nous élèves ; chaque passage positif ou négatif que nous traversons tout au long de notre évolution nous renforce un peu plus les uns les autres.

Qu'est-ce qui te plaît le plus maintenant dans le Haidong Gumdo et dans l'enseignement au sein de ton Dojang ?
Aujourd'hui c'est la quatrième année avec autant d'envie d'aller chercher plus. J'ai pratiqué une dizaine de disciplines différentes depuis l'âge de 7 ans et toujours au bout d'un moment la flamme s'éteint, l'envie n'y est plus et la progression s'arrête. J'avoue que c'est la première fois où je me dis wahoo c'est génial, ma progression augmente et je peux encore chercher à m'améliorer encore et encore. Je crois que c'est en partie dû aux multiples supports qu'offre le Haidong Gumdo, nous avons du travail de précision surprenant comme la coupe de papier, l'extinction de bougie, la coupe d'objet lancé, nous avons également de la danse avec sabre en musique qui permet une autre écoute de soi, du sabre et de ses partenaires. Et aussi l'enseignement de notre instructeur Julien qui en résumé ne se contente pas de nous apprendre un programme comme un coach mais bel et bien nous enseigne et nous transmet ce dont comme pour lui a été transmis de son maître le Haidong Gumdo et là est toute la différence, nous sommes en présence d'un art martial et non pas d'un sport de combat. Cette approche nous retranche dans nos valeurs profondes oubliées par rapport à la vie d'aujourd'hui.

Qu'est-ce que le Haidong Gumdo t'apporte au quotidien ?
En règle générale je fais beaucoup de comparaison avec mon métier et le Haidong Gumdo comme il est proposé par l'enseignement de Julien sur le fond. En fait c'est normal puisque il y a le mot "art", si je devais donner une définition de ce mot ça commencerait d'une envie puis d'un dessein, du travail dans un seul but la transmission. J'ai vraiment l'impression de suivre cette voie d'une autre manière avec un formateur passionné ! On parle bien de filiation. C'est aussi en ça que le Haidong Gumdo permet dans la vie quotidienne de s'améliorer et prendre du recul par rapport à certaines situations difficiles. Au niveau de la pratique en général, ce qui me plaît c'est l'esthétisme de cet art pourtant né de la guerre dont l'issue est parfois sale. Comme nous utilisons des axes circulaires pour générer de la puissance, ce mouvement perpétuel nous procure des sensations bienveillantes et grâce aux postures que nous adaptons à chaque situation on peut alors avoir le contrôle du sabre et une précision hors du commun.

Quels sont pour toi les principes forts du Haidong Gumdo ?
Les points forts du Haidong Gumdo pour moi seraient le respect des autres, de soi et de son environnement. Également le travail est mis en valeur. Haidong Gumdo affine le caractère, réduit les peurs. Haidong Gumdo augmente les qualités physiques et corrige les postures du corps.


Raconte-nous ton meilleur souvenir au sein du Dojang.
Comme je n'ai pas vraiment de mauvais souvenirs mais que des bons ; je dirai que les moments solennels de remise de grade, remise de matériels et tenues, sont des moments, pour moi, inoubliables où Julien notre professeur nous chuchote son débriefing sur l'année qui vient de s'écouler ensemble ou simplement un bienvenu lors de la remise de notre matériel. C'est encore une fois la preuve de bienséance et bienveillance que procure le Haidong Gumdo.

Bienvenu sur notre nouveau site !

Cours

• Mardi :
Dojo Delaune,
9-11 Rue Pierre Dulac
94120 Fontenay-sous-Bois 
> Tous niveaux 20h30-22h.

 

• Mercredi :
Salle Omnisports,

salle de gymnastique
10 Rue Mongenot
94160 Saint-Mandé
> Tous niveaux 18h30-20h

• Vendredi :
Gymnase Salvador Allende,
Salle d'escrime,
Avenue Charles Garcia,
Parking sup Auchan, 
94120 Fontenay-sous-Bois 
> Enfants 19h-20h.
> Adultes 20h-22h.


• Samedi :
Maison du Citoyen,
16 r. du Révérend Père L. Aubry,
94120 Fontenay-sous-Bois
> Enfants 15h-16h.
> Adultes 16h-18h

Comment nous joindre

FONTENAY HAIDONG GUMDO

16 Rue du Révérend Père Aubry

94120 Fontenay-sous-Bois

 

Contact : Julien Pertuis
Mobile : 06 32 52 43 88
fontenay@haidong-gumdo.fr
 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© FONTENAY HAIDONG GUMDO